LE PETIT DÉTOURNEMENT LA POULE - LIVE COMEDY

VENDREDI 25 SEPTEMBRE 2020 – 20H30 – BEAUCOUZE
Doublage improvisé / 1h15

Des
films. Des micros. Du doublage en impro.

4 micros et plusieurs extraits de films
: la mission des 4 doubleurs du Petit Détournement
est de recréer en direct des dialogues sur des images de films
récents, classiques, d’action ou d’auteur, grand public ou de
genre…
Le Petit Détournement est inspiré par le succès de son illustre prédécesseur : le
Grand Détournement
, téléfilm français écrit et réalisé en 1993 par Michel
Hazanavicius et Dominique Mézerette, racontant la vie inventée d’un
John Wayne rebaptisé Georges Abitbol  l’Homme le plus classe du monde.
A une différence notable près : là où tous les dialogues de ce
téléfilm avaient été écrits en amont, nos 4 doubleurs et notre
musicien du Petit Détournement vont devoir réaliser la prouesse de réinventer des dialogues de manière totalement improvisée. Le succès de ce spectacle est lié à la
participation d’improvisateurs chevronnés à un exercice spécifique au doublage improvisé : mettre leur imaginaire et leur agilité scénaristique au service de dialogues d’images imposées.

Distribution comédiens en alternance : Fatima Ammari-B, Marie Rechner, Aurelie Bapst, Leo Boulay, Aurore Cariou, Kevin Gueguen, Pierre-Arnaud Jacques, Caroline Laurent, Celine Lemarie, Frederic LeNeillon, Damien Mourguye, Guillaume Roussel.

présentation en alternance : Jérémy Sanagheal, Marie Rechner, Pierre-Arnaud Jacques

musiciens : Anthony Boulch’ / création, vidéo, montage : Emile Trimoreau / Steve Marchesse / régie : Boris Colino / conception : Jérémy Sanagheal

Billetterie : http://www.beaucouze.fr/billetterie/

http://lepetitdetournement.com/videos-teaser/

BLICK BASSY

SAMEDI 26 SEPTEMBRE 2020 – LES PONTS DE CE
BLICK BASSY // Concert // 1h15

Grand Prix Sacem Musiques du Monde 2019
L’artiste reprend sa quête intime avec de toutes nouvelles mélodies au charme
instantané, sublimées par sa voix plus émouvante que jamais. Il continue de se jouer allègrement des catégories habituelles, faisant cohabiter cordes, cuivres et synthés dans un nectar inédit de son cru, à la fois minimal et organique, d’une rare modernité. Enregistré au Studio Ferber à Paris, accompagné par le violoncelliste Clément Petit, le tromboniste Johan Blanc, le trompettiste et claviériste Alexis Anerilles, avec la contribution du producteur Renaud Letang (Philippe Katherine, Chilly Gonzales, Feist etc…), « 1958 » est un retour en arrière qui a le don d’illuminer le futur. C’est aussi le plus abouti et le plus personnel des albums de Blick Bassy, artiste à démarche et au parcours singuliers. Le musicien raconte la mémoire et l’histoire de Ruben Um Nyobé, leader indépendantiste camerounais à la tête de l’UPC (Union des Populations du Cameroun), considéré dans son pays comme un héros mais qui fut abattu par l’armée française le 13 septembre 1958 dans la forêt où il se cachait…

Blick BASSY : Chant + Guitare
Clément PETIT : Violoncelle + Choeur
Johan BLANC : Trombone + Claviers + Choeur
Arnaud Casenave : Claviers + Trompette + Choeur

«un album subtil et fort, de dentelle et de révolte » – Les Inrocks
« C’est avec l’album Akô (2015), bijou de grâce, que le songwriter camerounais Blick Bassy a trouvé la formule miracle de son folk bassa : des mélodies somp¬ tueuses pour porter son falsetto éthéré, le halo discret de sonorités plus clas¬ siques et quelques fantômes judicieu¬ sement convoqués. Annoncé par un clip (Ngwa) aux images grandioses, 1958 en prolonge le trait dans une tonalité plus épique » TTTT– Télérama

lien vidéo : https://www.youtube.com/watch?time_continue=89&v=DJHXlc7Afzk&feature=emb_logo