Vendredi 19 avril | 20h30 | Salle MCL de Beaucouzé

Qui sont nos héros ? Où sont donc passés nos héros ? Enfant, on les imagine justiciers masqués mais l'âge adulte nous rattrapent... Derrière un miroir sans tain, Vincent Clergironnet glisse d'un costume à l'autre; Au travers des ses différents personnages, il nous délivre ses propres réflexions. Grâce à un texte subtil et un jeu maitrisé, servi par une délicieuse musique, c'est un véritable spectacle humaniste que le comédien nous propose.

Tout public

 

Vendredi 28 Septembre | 20h30 | Salle MCL de Beaucouzé

Un road movie a capella ...
Cinq femmes font voler en éclat leur quotidien. L'ivresse d'être ensemble les rend invincibles.Elles prennent la route, frôlent les dangers, brûlent les interdits et dépassent leurs limites. A l'issue du voyage, elles ne seront plus les mêmes.
... Une Street-movie féminine ... Pour cette nouvelle création inspirée du Gang des Amazones du Vaucluse, les cinq chanteuses du Quartet Buccal conjuguent voix, corps, énergie avec humour et séduction. Elles écrivent et composent pour installer un univers féminin dans un décors minimaliste.

Vendredi 7 décembre | 20h30 | Salle MCL à Beaucouzé

Si Chasseloup venait du futur, il débarquerait chez nous dans une essoreuse à salade en plastique recyclable. D'un clin d'oeil bionique aiguisé, il scruterait la Terre entière, et ses quatre bouches ne lui suffiraient pas pour dire ce qu'il en pense...
Il aurait vingt bras au moins : deux pour jouer de la guitare, deux pour l'harmonica, quatre pour faire de grands gestes explicites, et le reste pour porter toute l'ironie de la vie.
Greffé dans son talon gauche, un orchestre numérique lui obéirait à la voix et à l'oeil. Un métronome incorporé à sa semelle droite battrait la mesure à prendre pour ne pas perdre pied dans ce monde de fou...
Chasseloup ne vient pas du futur. Il a deux bras, une seule bouche, une guitare, un boucleur, un micro, et beaucoup de talent. Il débarque chez nous dans une paire de baskets et nous parle du Présent qui devient fou et a besoin d'en rire. C'est un humain, avec un coeur au milieu qui bat la mesure à tout rompre.

Vendredi 1 Février | 20h30 | Salle MCL à Beaucouzé

Pierre Avezard, dit Petit Pierre, est né en 1909.Né avant terme, « pas fini » comme il le disait, borgne, sourd et muet, Petit Pierre est inapte à l'école, qu'il quitte à 7 ans. Enfermé dans son silence, il ignore le fracas du monde et des bourses qui s'effondrent, mais il apprend tout des vaches, des champs et de leurs travaux. Tout ce qui bouge le fascine et il passe son temps à en décortiquer la mécanique afin de la reproduire. Alors, Petit Pierre se met à chevaucher l'imaginaire : il découpe des vaches et des poules dans la tôle des carlingues d'avions abattus, ramasse des bouts de bois rongés par l'humidité, des bouts de corde, de fils de fer. Il passera quarante ans à fabriquer un manège d'une singulière beauté et d'une mécanique si complexe qu'elle reste un mystère aussi bien pour les experts que pour les ingénieurs.

Il a su faire surgir de la vie, la magie d’une poésie simple avec les restes du quotidien.