Saison 2020/2021

LE PETIT DÉTOURNEMENT LA POULE - LIVE COMEDY

VENDREDI 25 SEPTEMBRE 2020 – 20H30
Doublage improvisé / 1h15

Des
films. Des micros. Du doublage en impro.

4 micros et plusieurs extraits de films
: la mission des 4 doubleurs du Petit Détournement
est de recréer en direct des dialogues sur des images de films
récents, classiques, d’action ou d’auteur, grand public ou de
genre…
Le Petit Détournement est inspiré par le succès de son illustre prédécesseur : le
Grand Détournement
, téléfilm français écrit et réalisé en 1993 par Michel
Hazanavicius et Dominique Mézerette, racontant la vie inventée d’un
John Wayne rebaptisé Georges Abitbol  l’Homme le plus classe du monde.
A une différence notable près : là où tous les dialogues de ce
téléfilm avaient été écrits en amont, nos 4 doubleurs et notre
musicien du Petit Détournement vont devoir réaliser la prouesse de réinventer des dialogues de manière totalement improvisée. Le succès de ce spectacle est lié à la
participation d’improvisateurs chevronnés à un exercice spécifique au doublage improvisé : mettre leur imaginaire et leur agilité scénaristique au service de dialogues d’images imposées.

Distribution comédiens en alternance : Fatima Ammari-B, Marie Rechner, Aurelie Bapst, Leo Boulay, Aurore Cariou, Kevin Gueguen, Pierre-Arnaud Jacques, Caroline Laurent, Celine Lemarie, Frederic LeNeillon, Damien Mourguye, Guillaume Roussel.

présentation en alternance : Jérémy Sanagheal, Marie Rechner, Pierre-Arnaud Jacques

musiciens : Anthony Boulch’ / création, vidéo, montage : Emile Trimoreau / Steve Marchesse / régie : Boris Colino / conception : Jérémy Sanagheal

Billetterie : http://www.beaucouze.fr/billetterie/

http://lepetitdetournement.com/videos-teaser/

FESTIVAL PLEIN LES BILLES
6eme édition

MERCREDI 21 OCTOBRE 2020
FESTIVAL JEUNE PUBLIC

En boucle // Cie A Demi-Mot / Nyna Mômes
2 séances :  9h30 – 11h

Genre : Spectacle musical // 0 à 4 ans   // 30 mn

Musique électronique, musique concrète et instruments acoustiques se mélangent pour faire tourner des mélodies, des accords et le décor, encore et encore … Installés au dessous d’un « arbre-mobile », les enfants seront bercés et émoustillés par les rythmiques et ritournelles façon musiques actuelles.
Nathalie Carudel et Yann Savel / Textes Yann Savel  Musique et arrangements Yann Savel / guitare classique, chant, pédales d’effet Nathalie Carudel / chant, sampler, pédale delay Marie Bucher / création lumière Yann Lefebvre / artiste-plasticien Meriem Gabou / regard extérieur

Karl // Cie Betty Boibrut
Horaire : 14h00 & 16h30
Théâtre d’objet // 35 mn // tout public, à partir de 3 ans

Karl est un bonhomme carré. Un peu trop carré…
Un des petits bouts de Karl veut se faire la belle, vivre des aventures extraordinaires.
Mais Karl, obtus, n’est pas d’accord.
Il va devoir réinventer une façon de voir les choses. Celle d’arrondir les angles.
Il y a les règles… Il y a la vie…Karl connaît bien les règles, elles rassurent…
Mais qu’en est-il de la vie ?

Mise en scène Nathalie Avril et Lucie Gerbet Avec l’aide précieuse de Nadège Tard
Manipulation et décor Nathalie Avril et Lucie Gerbet
Composition musicale David Charrier // Création lumière Guillaume Cousin

Papier Ciseaux Forêt Oiseaux // Cie Groenland Paradise
15h00
Conte // 50 mn // En famille à partir de 5 ans

« Tiens, elles s’appellent Nathalie et Nathalie… Et là, sous nos yeux, l’air de rien, elles réinventent un conte enchanté joyeusement foutraque ! Elles découpent des langues de papier, plantent des crayons, changent de rôles comme de couronnes, chantent à tue tête et nous donnent à voir le grand plaisir de jouer avec peu de choses. Dans cette histoire intemporelle, vous découvrirez une reine devineresse, un roi amoureux, un animal mythique, une météo chaotique, un peuple en colère et un chevalier à la Monthy Python, cataclop, cataclop … »

Un spectacle d’une grande liberté, léger comme du papier de soie, qui rappelle aux enfants que l’imagination s’attrape en jouant et qu’on peut inventer tout un univers avec juste du papier et des ciseaux

 

LA CONVIVIALITÉ

VENDREDI 4 DECEMBRE – 20h30

Conférence spectacle / 1h / A partir de 12 ans

Un spectacle drôle et déculpabilisant. un bon moyen de se réconcilier avec l’accord du participe passé.
« Nous avons été profs de français. Sommés de nous offusquer des fautes d’orthographe, nous avons été pris pour les curés de la langue. Pourtant, nos études de linguistique nous ont appris que la norme orthographique française est très souvent arbitraire et pleine d’absurdités. Nous avons écrit un spectacle, pour dédramatiser, et puis aussi parce qu’on a toujours pensé que l’Académie Française avait un vrai potentiel comique. » Arnaud Hoedt et Jérôme Piron
Avec des mots simples et des exemples puisés dans l’Histoire, les deux comédiens jouent avec les mots ou plutôt l’orthographe pour nous en conter toutes ses subtilités… voir absurdités ! Avec comme simple support la vidéo et les illustrations de Kévin Matagne, les deux anciens profs nous amènent à rire d’un sujet ô combien sérieux, les fautes d’orthographe. Passions pour les uns et un chemin de croix pour les autres, elle a bien une Histoire et des histoires.

« Pas d’apriori, pas de konviksion inébranlable à propos de l’ortografe… c’est ce qu’il faut pour aborder en toute sérénité un spectacle plutôt jouissif ! »
Rue du Théâtre

Crédits
De Arnaud Hoedt et Jérôme Piron
Interprétation Philippe Couture, Arnaud Hoedt, Jérôme Piron et Antoni Severino
Co-mise en scène Arnaud Pirault, Clément Thirion et Dominique Bréda
Création vidéo et régie Kévin Matagne
Régie générale Charlotte Plissart ou Gaspard Samyn
Conseiller technique Nicolas Callandt
Conseiller artistique Antoine Defoort
Assistante à la mise en scène Anaïs Moray
Visuel Kevin Matagne
Photo © Véronique Vercheval

https://www.laconvivialite.com/

BONBON VODOU

VENDREDI 30 JANVIER – 20h30
Concert  1h15

Bonbon Vodou c’est Oriane Lacaille, fille d’une grande famille de musiciens réunionnais et JereM, fils de…  deux psychiatres lacaniens. Une écriture à double fond, deux voix douces et ensoleillées qui s’accordent comme un songe, ce duo façonne une chanson dépaysée et imprévisible, détournée par l’Afrique et la Réunion, les 2 pieds dans 20 pays. Bonbon Vodou joue d’instruments glanés au gré des voyages, mais aussi d’un boxon hétéroclite d’objets du quotidien. Sous les doigts d’Oriane, bouteille de sirop, sac plastique, boîtes de conserve deviennent inexplicablement percussions. JereM défouraille guitare transformée, bidon d’essence ou ukulélé tahitien… «Métèque» – comme ce mot est noble – baigné par la douceur des 2 voix claires et porté par un groove minimaliste et ravageur, Bonbon Vodou distille la joie et propage son onde amoureuse.

Coup de coeur chanson de L’Académie Charles Cros 2018
1er Prix Le Mans Pop Festival 2017
Prix de la Tournée des Grands Centre du Festival  International de la Chanson de Granby (Québec) 2017
Coup de cœur du public, des professionnels et du Magazine Francofans, Prix « Et la chanson va! » 2016

« Ce duo mêle chanson et musique aux influences africaines et créoles pour nous faire tanguer en tout insularité. » TELERAMA

http://www.bonbonvodou.fr/home.html

 

Double plateau :
PODE SER + ACCROCHE TOI SI TU PEUX
Cie :  LEÏLA KA + Cie les Invendus

Vendredi 12 février – 20h30
 
Danse et Cirque / 15min + 50min / A partir de 8 ans

« Pode Ser »

Nous parle, à travers le corps rageur d’une danseuse, de tout ce qu’on a été, les rôles qu’on a joués, certains assignés ; et de ce qu’on aurait pu être, peut-être… Un solo percutant sur la difficulté d’être soi, qui a trouvé en quelques mois une reconnaissance internationale.
Solo primé cinq fois à l’international
Distribution Chorégraphie et interprètation : Leïla Ka
Création lumière : Laurent Fallot
Mentions obligatoires  Coproductions et soutiens
IADU / La Villette Fondation de France 2017 – Paris (75)
Compagnie Dyptik – Saint-Etienne (42)
Espace Keraudy – Plougonvelin (29)
Festival La becquée – Brest (29)
Le Flow – CESU – Lille (59)
Micadanses – Paris (75)
Le théâtre – Scène nationale – Saint-Nazaire (44)
Théâtre Icare – Saint-Nazaire (44)

Accroche toi si tu peux :
Certains ont du chien, ceux-là ont du chat. Leurs pattes semblent de velours et s’articulent tout en souplesse. Les deux interprètes ne forment souvent qu’un corps à quatre bras et quatre jambes, pour un voyage de mouvements jonglés d’où émerge le flux des balles rondes. Pour ne rien gâcher, la partition musicale mêle sa délicatesse à la grâce des jongleurs. Petits et grands sauront apprécier.
Écriture et interprétation : Guillaume Cachera et Nicolas Paumier
Regards extérieurs, recherche et écriture : Maximes Sales (Compagnie Happyface)
Jeu et mise en scène : Johan Swartvagher (Compagnie Protocole et Martine à la plage)
Chorégraphie : Guillaume Martinet (Compagnie Defracto)
Composition Musicale : François Colléaux alias iOta
Création Lumière : Cristobal Roussier

 

UN POYO ROJO

VENDREDI 12 MARS – 20h30

Danse dejantée / 1h / à partir de 10 ans

Deux êtres se cherchent, se jaugent, se provoquent, s’affrontent, se désirent, se rejettent, s’unissent dans les vestiaires d’une salle de sport.
« Un Poyo Rojo », c’est une expérience sensorielle étonnante : compétition sportive, combat de coqs, danse, théâtre, acrobatie, percussion, clown…? Un peu tout ça à la fois ! A partir du mouvement, de l’action, et sans un mot prononcé, ils proposent, avec humour et une énergie intense, d’expérimenter les différentes façons d’entrer en contact et de créer une relation. Laissant aux spectateurs toute latitude  d’interprétation…
Avec Alfonso Barón et Luciano Rosso Mise en scène : Hermes Gaido
« Une performance qui laisse sans voix. » Télérama TTT
« Un Poyo Rojo est formidable d’invention. » L’Express

Un Poyo Rojo

 

Evènements passés

Saison 2018/2019

Vendredi 26 avril 2019
Heure : 20h30
Genre : Théâtre
Durée : 1h10
A partir de 8 ans

La Songs Fabric, entreprise familiale, fleuron de la technologie à la française, fabrique depuis des décennies et en toute discrétion les plus grands tubes de la musique mondiale pour le compte de l’industrie musicale. Le tube que vous fredonniez sous votre douche ce matin est sans doute né dans leur atelier. Olga et Octavo deux cadres de la SONGS Fabric viennent dévoiler au public les secrets de fabrication des tubes… rythme, hook, pont, refrain n’auront plus de secret pour lui. Jusqu’à composer ensemble le tube de la soirée !
Une fable poétique et burlesque sur la fabrication des chansons

 

Vendredi 25 janvier 2019
Heure : 20h30
Titre : 1336 Fralib’
Une aventure sociale racontée par Philippe Durand
Durée : 1h45
A partir de 15 ans

Derrière « 1336 » se cache un décompte des jours de lutte, ceux passés de la fermeture de l’usine Fralib jusqu’à la fin du conflit entre Unilever et les ouvriers du groupe fabriquant les thés Lipton et Éléphant. 1336 est aujourd’hui la nouvelle marque des thés produits par la SCOP qu’ils ont créée en 2015. 1336 (parole de Fralibs) raconte ce combat de David et Goliath modernes. Après Paroles de Stéphanois, Philippe Durand prête sa voix à ces hommes et femmes qui, attachés à leur travail et refusant la fatalité, ont fait plier le géant économique. Le comédien donne corps aux rencontres qu’il a faites, aux interviews qu’il a menées auprès des Fralibs dans leur usine, à Gémenos près de Marseille, en gardant leurs paroles intactes. Cette épopée sociale, humaine, retrace les grands faits de cette aventure collective et rend un vibrant hommage au courage et à la pugnacité de ces ouvriers sauvant leur emploi et un savoir-faire artisanal.

 » Un récit captivant. Bien au-delà du simple univers des tisanes.  » L’HUMANITÉ
 » C’est devenu rare mais c’est toujours plaisant les pièces politiques. Philippe Durand, c’est son nom, est l’âme de ce spectacle.  » LE FIGARO

Coproduction Théâtre de Belleville et La Comédie de Saint-Étienne – Centre dramatique national (création en juin 2015 dans le cadre de La Fête de La Comédie)

En moins de 10 ans, Cabadzi aura su imposer son nom dans le cœur des amoureux d’une chanson française différente (des fans de Dionysos à ceux de Fauve, en passant par Camille ou Odezenne) en y incorporant au moins autant d’électronique que de hip hop. Il faudra désormais ajouter le cinéma à la liste des influences des Vendéens. Leur nouvel album est en effet né d’une rencontre avec l’immense réalisateur Bertrand Blier. S’en est alors suivie l’idée de composer un disque entier en utilisant les dialogues de “Buffet froid“, “Tenue de soirée“, “Les Valseuses“ et bien d’autres comme matière première complètement repensée dans de nouveaux textes. Le résultat est bluffant d’authenticité. Sur scène, Cabadzi évoluera également au milieu d’extraits de films de Blier détournés pour leur donner une 2e vie. “On n’est pas bien, là ?“

« A la croisée des mondes, deux d’entre-eux ont fini par se rencontrer. Cabadzi, fidèle à son registre, n’a pas hésité à se dépasser pour sublimer encore plus celui de Bertrand Blier. Le rendu est solide, entraînant, teinté de rouge et de noir. Même les non-initiés y trouveront leur compte… Un pari largement gagné par les nantais. » lemusicodrome.com

Vendredi 7 décembre 2018
Titre : Cabadzi X Blier

En moins de 10 ans, Cabadzi aura su imposer son nom dans le cœur des amoureux d’une chanson française différente (des fans de Dionysos à ceux de Fauve, en passant par Camille ou Odezenne) en y incorporant au moins autant d’électronique que de hip hop. Il faudra désormais ajouter le cinéma à la liste des influences des Vendéens. Leur nouvel album est en effet né d’une rencontre avec l’immense réalisateur Bertrand Blier. S’en est alors suivie l’idée de composer un disque entier en utilisant les dialogues de “Buffet froid“, “Tenue de soirée“, “Les Valseuses“ et bien d’autres comme matière première complètement repensée dans de nouveaux textes. Le résultat est bluffant d’authenticité. Sur scène, Cabadzi évoluera également au milieu d’extraits de films de Blier détournés pour leur donner une 2e vie. “On n’est pas bien, là ?“

« A la croisée des mondes, deux d’entre-eux ont fini par se rencontrer. Cabadzi, fidèle à son registre, n’a pas hésité à se dépasser pour sublimer encore plus celui de Bertrand Blier. Le rendu est solide, entraînant, teinté de rouge et de noir. Même les non-initiés y trouveront leur compte… Un pari largement gagné par les nantais. » lemusicodrome.com

 

Dimanche  25 août
Heure : 17h

Compagnie La Débordante
Genre : Théâtre et danse
Durée : 1h
Tout public à partir de 8 ans

 

A travers le mouvement et les mots, deux danseurs s’interroge

 

nt sur les crises écologique, économique et sociale qui frappent notre époque. D’où viennent toutes ces choses consommées quotidiennement ? Quel est l’état réel du monde ? Que fait la politique et pour qui ? Une expérience captivante qui invite à questionner ses repères et peut-être à en adopter d’autres. Un spectacle touchant et profondément humaniste qui fait se rencontrer l’intimité d’humaine et le Monde.

« Dans leur superbe spectacle, Héloïse Desfarges et Antoine Raimondi racontent par la danse et le jeu l’histoire de leur prise de conscience écologiste. Une façon non culpabilisante, poétique et intelligente de « prendre part à la lutte » » Reporterre

Mercredi 24 octobre 2018

Festival Plein les billes – Cinquième édition

Titre : L’après-midi du Foehn
3 séances : 11h30 – 14h – 16h30
Compagnie : Non Nova
Genre : Théâtre d’objet
A partir de 5 ans
Durée : 25 mn

Tout commence sur une piste de cirque. Un personnage mystérieux enveloppé dans une grande cape noire fabrique avec ses ciseaux, un rouleau adhésif et un sac plastique rose, une forme humaine qu’il pose au centre de la piste avant de disparaître. Et là, au son de l’après-midi d’un faune de Debussy, la magie opère. Propulsé par le souffle silencieux de seize ventilateurs, le sac se lève, se gonfle et devient un danseur étoile, véritable personnage dont les mouvements pourraient faire pâlir d’envie n’importe quel vrai danseur professionnel. Il s’allonge au sol, tournoie sur lui-même, s’élève avec une grâce et une fluidité incomparable. Puis le créateur de ce nouveau monde revient et sort de sa poche avec une infinie douceur d’autres sacs, vert, bleu, jaune, rayé, pour qu’eux aussi prennent vie et composent librement un grand corps de ballet, comme nous n’en avons jamais vu.

Titre : Eurêka
10h
Compagnie : Mr Barnabé
Genre : Spectacle lumineux
Durée : 30 mn
Très jeune public, à partir de 0 ans

Une expérience sensorielle riche et singulière pour les tout-petits avec lumières artificielles et sons de synthèse !
Des dizaines de sources lumineuses prennent vie au son de la musique électronique. Des objets de toutes les formes : grands, petits, longs, plats, gros… Des lumières de toutes les couleurs : jaunes, bleues, rouges, vertes, multicolores ! La lumière dans tous ses états : clignotante, rebondissante, tournante, volante ! C’est une composition à la fois sonore et visuelle, dirigée par un maitre d’orchestre qui utilise un langage gestuel atypique pour faire naître l’harmonie !
Un même objet (en l’occurrence l’ampoule), peut exister aux yeux et aux oreilles des spectateurs de multiples manières. Le choix de la musique électronique s’est imposée : en effet, la lumière d’une ampoule n’est pas une lumière naturelle, c’est une lumière artificielle. De la même manière, la musique électronique n’existe pas à l’état naturelle, c’est aussi une fabrication. L’ampoule et la musique électronique ont également un point commun évident : l’électricité !

Titre : Piletta Remix
15h30
Par le Collectif Wow
Genre : Conte radiophonique
Durée : 50 mn
En famille à partir de 6 ans
MENTION CHAINON

Piletta est une petite fille de neuf ans et demi qui vit dans une petite maison, au milieu d’une petite pinède, avec avec son père et sa grand-mère, Hannah. Un soir, celle-ci tombe malade. Piletta, cachée derrière la porte de la cuisine, surprend une conversation qu’elle n’aurait jamais dû entendre, entre son père et le médecin du village. Elle ne saisit pas tout, mais assez pour comprendre que la situation est grave. Le médecin n’est pas très optimiste, et ne voit qu’un remède pour sauver la grand-mère : une fleur rare et éphémère. La fleur de Bibiscus. Cette fleur, comprend Piletta, on ne la trouve que sur les flancs d’une colline éloignée dont elle n’a jamais entendu parlé : la colline de Bilipolis. Et cette fleur, dira le docteur, il faut la ramener avant la prochaine pleine lune : dans trois jours.Piletta s’étonne alors que, devant l’urgence de la situation, son père reporte son départ au lendemain. La petite fille, folle d’inquiétude et, surtout, de colère, décide de partir elle-même à la recherche de la fleur antidote.
« Piletta ReMix » c’est à la fois un « spectacle » et une invitation à venir découvrir la fabrication d’une fiction radiophonique en direct. Tout y est fait pour et par le son : les comédiens portent des casques, jouent pour et avec les micros. C’est une fiction à écouter/voir, pour découvrir l’envers du décor


Derrière « 1336 » se cache un décompte des jours de lutte, ceux passés de la fermeture de l’usine Fralib jusqu’à la fin du conflit entre Unilever et les ouvriers du groupe fabriquant les thés Lipton et Éléphant. 1336 est aujourd’hui la nouvelle marque des thés produits par la SCOP qu’ils ont créée en 2015. 1336 (parole de Fralibs) raconte ce combat de David et Goliath modernes. Après Paroles de Stéphanois, Philippe Durand prête sa voix à ces hommes et femmes qui, attachés à leur travail et refusant la fatalité, ont fait plier le géant économique. Le comédien donne corps aux rencontres qu’il a faites, aux interviews qu’il a menées auprès des Fralibs dans leur usine, à Gémenos près de Marseille, en gardant leurs paroles intactes. Cette épopée sociale, humaine, retrace les grands faits de cette aventure collective et rend un vibrant hommage au courage et à la pugnacité de ces ouvriers sauvant leur emploi et un savoir-faire artisanal.

 » Un récit captivant. Bien au-delà du simple univers des tisanes.  » L’HUMANITÉ
 » C’est devenu rare mais c’est toujours plaisant les pièces politiques. Philippe Durand, c’est son nom, est l’âme de ce spectacle.  » LE FIGARO

Coproduction Théâtre de Belleville et La Comédie de Saint-Étienne – Centre dramatique national (création en juin 2015 dans le cadre de La Fête de La Comédie)

En moins de 10 ans, Cabadzi aura su imposer son nom dans le cœur des amoureux d’une chanson française différente (des fans de Dionysos à ceux de Fauve, en passant par Camille ou Odezenne) en y incorporant au moins autant d’électronique que de hip hop. Il faudra désormais ajouter le cinéma à la liste des influences des Vendéens. Leur nouvel album est en effet né d’une rencontre avec l’immense réalisateur Bertrand Blier. S’en est alors suivie l’idée de composer un disque entier en utilisant les dialogues de “Buffet froid“, “Tenue de soirée“, “Les Valseuses“ et bien d’autres comme matière première complètement repensée dans de nouveaux textes. Le résultat est bluffant d’authenticité. Sur scène, Cabadzi évoluera également au milieu d’extraits de films de Blier détournés pour leur donner une 2e vie. “On n’est pas bien, là ?“

« A la croisée des mondes, deux d’entre-eux ont fini par se rencontrer. Cabadzi, fidèle à son registre, n’a pas hésité à se dépasser pour sublimer encore plus celui de Bertrand Blier. Le rendu est solide, entraînant, teinté de rouge et de noir. Même les non-initiés y trouveront leur compte… Un pari largement gagné par les nantais. » lemusicodrome.com

Vendredi 25 janvier 2019
Heure : 20h30
Titre : 1336 Fralib’
Une aventure sociale racontée par Philippe Durand
Durée : 1h45
A partir de 15 ans

Derrière « 1336 » se cache un décompte des jours de lutte, ceux passés de la fermeture de l’usine Fralib jusqu’à la fin du conflit entre Unilever et les ouvriers du groupe fabriquant les thés Lipton et Éléphant. 1336 est aujourd’hui la nouvelle marque des thés produits par la SCOP qu’ils ont créée en 2015. 1336 (parole de Fralibs) raconte ce combat de David et Goliath modernes. Après Paroles de Stéphanois, Philippe Durand prête sa voix à ces hommes et femmes qui, attachés à leur travail et refusant la fatalité, ont fait plier le géant économique. Le comédien donne corps aux rencontres qu’il a faites, aux interviews qu’il a menées auprès des Fralibs dans leur usine, à Gémenos près de Marseille, en gardant leurs paroles intactes. Cette épopée sociale, humaine, retrace les grands faits de cette aventure collective et rend un vibrant hommage au courage et à la pugnacité de ces ouvriers sauvant leur emploi et un savoir-faire artisanal.

 » Un récit captivant. Bien au-delà du simple univers des tisanes.  » L’HUMANITÉ
 » C’est devenu rare mais c’est toujours plaisant les pièces politiques. Philippe Durand, c’est son nom, est l’âme de ce spectacle.  » LE FIGARO

Coproduction Théâtre de Belleville et La Comédie de Saint-Étienne – Centre dramatique national (création en juin 2015 dans le cadre de La Fête de La Comédie)

En moins de 10 ans, Cabadzi aura su imposer son nom dans le cœur des amoureux d’une chanson française différente (des fans de Dionysos à ceux de Fauve, en passant par Camille ou Odezenne) en y incorporant au moins autant d’électronique que de hip hop. Il faudra désormais ajouter le cinéma à la liste des influences des Vendéens. Leur nouvel album est en effet né d’une rencontre avec l’immense réalisateur Bertrand Blier. S’en est alors suivie l’idée de composer un disque entier en utilisant les dialogues de “Buffet froid“, “Tenue de soirée“, “Les Valseuses“ et bien d’autres comme matière première complètement repensée dans de nouveaux textes. Le résultat est bluffant d’authenticité. Sur scène, Cabadzi évoluera également au milieu d’extraits de films de Blier détournés pour leur donner une 2e vie. “On n’est pas bien, là ?“

« A la croisée des mondes, deux d’entre-eux ont fini par se rencontrer. Cabadzi, fidèle à son registre, n’a pas hésité à se dépasser pour sublimer encore plus celui de Bertrand Blier. Le rendu est solide, entraînant, teinté de rouge et de noir. Même les non-initiés y trouveront leur compte… Un pari largement gagné par les nantais. » lemusicodrome.com

Vendredi 22 mars 2019
Heure : 20h30
Genre : Concert
Durée : 1h10

Kimberly Kitson Mills est une chanteuse sidérante, une tornade de feeling, revisitant cette musique désormais ancienne qu’est la soul pour lui redonner vigueur et nerf. Il faut dire que la voix de la bande a tout de la nouvelle diva de la musique soul. En dépit de son jeune âge, la jeune femme a déjà tout des plus grandes, avec son timbre si particulier, comme brisé par la vie. Un talent inné, puisqu’elle n’a jamais pris de cours de chant ou de solfège. Elle convoque instantanément la mémoire des divas douloureuses du jazz et de la soul, de Billie Holiday à Amy Winehouse en passant par Nina Simone. Solaire et fragile à la fois, Kim, est prête et armée pour partager cette évidence : la musique de l’âme a encore tant à dire…
« Kimberose, nouvelle étoile de la soul » L’HUMANITE
« Kimberose est assurément l’artiste à suivre. » Ouest France

Le collectif « On Sort ! », issu de la compagnie du Thé à la RUE, Venez les yeux fermés et laissez vous guider. Cette nuit noire sera gourmande, ludique et artistique. Théâtre, musique, conte, DJ Une expérience sensorielle, une lumineuse aventure aveuglante, une constellation de propositions artistiques