Programme Beaucouzé

SAMEDI 25 SEPTEMBRE 2021
Heure : 20h30
Lancement saison
Titre : LE SUBLIME SABOTAGE
Genre : Stand up
Durée : 1h20

photo Fabienne Rappeneau, tous droits réservés. Toute diffusion, utilisation interdite sans autorisation de l’auteur.

Sabotage : n.m, action de ratage à base de procrastination et de fuite.
Conséquence : présentation scénique d’excuses à genoux, sincères et véritables, non mais vraiment je vous jure que je voulais vraiment mais bon c’est mon chien qui a mangé mon cahier et puis, bref, je m’en veux de ne pas avoir écrit le chef d’oeuvre génial que vous attendiez tant, mais c’est pas ma faute.

- Sublime : adj, qui élève vers la beauté. Qui rend poétique le misérable. Qui transforme une crotte de caniche en rubis.

- Sublime Sabotage : Grand mouvement épique et burlesque qui essaye de faire d’un échec pathétique une aventure comique. Ou l’inverse.

Après « LA TRAGEDIE DU DOSSARD 512 », Yohann Métay troque son lycra pour une plume et nous plonge dans le tourbillon de l’écriture de son nouveau spectacle. La pression sur les épaules et la trouille au bide, une spirale de la lose d’un type qui voulait penser plus haut que son QI.

Presse : Le sublime sabotage, présenté au festival « Off », constitue une belle surprise et confirme le talent de ce comédien. Dans cette épopée comique de la création, Yohann Métay raconte sa quête éperdue du spectacle que tout le public attendrait, sa soif d’absolu, sa peur de rater. Mais l’échec pathétique se transforme en un spectacle à la fois burlesque et existentiel sur le cauchemar du temps qui passe. Sincère, inventif et bien écrit, ce sublime sabotage est d’une formidable liberté. LE MONDE

MENTION CHAINON


MERCREDI 27 OCTOBRE 2021

Festival Plein les billes – 7ème édition

Titre : Petites Traces
2 séances : 9h30 – 11h
Compagnie : Cie Nomorpa
Genre : Spectacle vivant et participatif
De 6 mois à 6 ans
Durée : 45 mn

SONY DSC

Une page blanche est disposée sur le sol, où interviennent deux interprètes, avec des craies, en construisant un univers sonore et visuel. Un univers où images et sons prévalent sur la parole, où les sensations servent de base à une relation intime avec le spectateur.
L’écriture naît au plateau, se déployant grâce à la correspondance des matières, des traces et des sons, réalisés en direct au cours de la représentation.
Une page blanche comme une métaphore de notre rapport au monde, comme une question posée aux spectateurs, à l’aube de leurs existences.


Titre : Messieurs Messieurs

Titre : Messieurs Messieurs
Horaire : 15h30
Compagnie : Bric à Brac
Genre : Chanson
A partir de 3 ans
Durée : 45 mn

Trois drôles de personnages déballent leur bric-à-brac musical avec humour et poésie et re-bidouillent à leur sauce des chansons pour enfants. Monsieur Lune, Monsieur Carré et Monsieur Bleu débarquent en fanfare sur une musique klezmer. Les musiciens s’invitent sur scène. Monsieur Carré branche son «micro-carotte»… et le spectacle peut commencer !
L’originalité de la proposition de la fanfarole Bric à Brac fait se croiser les instruments traditionnels de la fanfare (cuivres, accordéons, vents, banjo, percussions…) en acoustique, et le chant à plusieurs voix. Dans une ambiance conviviale de proximité, en fanfare ou à cappella, les textes choisis chatouillent les oreilles et éveillent l’esprit critique.

à partir de 3ans // 45 min


Titre : TASCABILISSIMO
Horaire : 14h00 & 16h30
Genre : Concert à danser
Durée : 1h
A partir de 4 ans

Né de la rencontre entre Marta Del’Anno et Victoria Delarozière, « Tascabilissimo! » est un petit tour du monde à deux voix et trois instruments : le Violon, l’Alto et l’Accordéon Diatonique.
Une invitation au voyage. Une pépite d’énergie. Un bal plus ou moins traditionnel où petit.e.s et grand.e.s se laissent volontiers envouter.
L’une a traversé l’Europe des Pouilles jusqu’à l’Irlande, l’autre l’Amérique du Sud jusqu’à la Louisiane.
Les voilà toutes deux, re-visitant des tubes issus de répertoires populaires méconnus du grand public, y glissant de ci de là des compositions et des textes originaux.
Laissez-vous tenter, bercer, secouer.
Laissez-les vous embarquer pour « Una Festa Tascabellessima! »


Vendredi 10 décembre 2022
Heure : 20h30
Titre : ANA CARLA MAZA + BONBON VAUDOU
Genre : Concert
Durée : 1h+1H15

ANA CARLA MAZA

Ana Carla Maza fait corps avec le violoncelle dont elle explore les sonorités avec virtuosité. En solo, la chanteuse et instrumentiste revisite avec délicatesse les musiques traditionnelles de son enfance, de la bossa nova brésilienne à la habanera cubaine. Sensuelle, la musicienne déploie une gamme de couleurs et de sensations alternant caresses et tempêtes. Sur scène elle impose son énergie rayonnante.

 « Je vous invite à un voyage en Amérique du Sud » 

À 24 ans, Ana Carla écume les scènes des plus grands festivals de jazz. Sa voix et son jeu marient à merveille ses racines latines et son approche décloisonnée de la musique. Ici, la jeune Cubaine revient à l’épure, elle se montre sans fard ni artifice, un moment d’intimité authentique et touchante, comme dans son dernier album, intitulé La Flor.
Ana Carla Maza est presque née avec un violoncelle dans les bras. Son père, Carlos Maza, pianiste et compositeur de renommée internationale a fui le Chili pour s’établir à Cuba. C’est sur cette île qu’Ana Carla a commencé à s’imprégner d’airs, de rythmes et d’accords avant de poursuivre ses études en Europe.
Je ne sais pas qu’elle sera l’avenir du jazz et de ses musiques cousines, mais ce qui est certain c’est qu’avec des personnalités comme ANA CARLA nous n’avons pas de soucis à nous faire : il restera vif, novateur et rayonnant ! Armand Meignan, Directeur de l’Europa Jazz
MENTION CHAINON

BONBON VAUDOU

Bonbon Vodou c’est Oriane Lacaille, fille d’une grande famille de musiciens réunionnais et JereM, fils de… deux psychiatres lacaniens. Une écriture à double fond, deux voix douces et ensoleillées qui s’accordent comme un songe, ce duo façonne une chanson dépaysée et imprévisible, détournée par l’Afrique et la Réunion, les 2 pieds dans 20 pays. Bonbon Vodou joue d’instruments glanés au gré des voyages, mais aussi d’un boxon hétéroclite d’objets du quotidien. Sous les doigts d’Oriane, bouteille de sirop, sac plastique, boîtes de conserve deviennent inexplicablement percussions. JereM défouraille guitare transformée, bidon d’essence ou ukulélé tahitien… «Métèque» – comme ce mot est noble – baigné par la douceur des 2 voix claires et porté par un groove minimaliste et ravageur, Bonbon Vodou distille la joie et propage son onde amoureuse.
Coup de coeur chanson de L’Académie Charles Cros 2018
1er Prix Le Mans Pop Festival 2017
Prix de la Tournée des Grands Centre du Festival  International de la Chanson de Granby (Québec) 2017
Coup de cœur du public, des professionnels et du Magazine Francofans, Prix « Et la chanson va! » 2016

« Ce duo mêle chanson et musique aux influences africaines et créoles pour nous faire tanguer en tout insularité. » TELERAMA

HYPERLINK « http://www.bonbonvodou.fr/home.html »http://www.bonbonvodou.fr/home.html


mardi 11 janvier 2022
Heure : 20h00
Titre : FESTIVAL REGION EN SCENE

Le festival Région en scène, organisé par la HYPERLINK « https://chainonpaysdelaloire.com/ » \n _blankFédération Chainon Pays de la Loire, met en lumière la création ligérienne, particulièrement foisonnante. Pour les artistes, c’est la possibilité d’être repérés, en un temps concentré, par une centaine de professionnels. Un temps attendu par tous, artistes, professionnels et public

NOVECENTO

Théâtre
Une pièce de théâtre touchante sur une traversée transatlantique
Avec Novecento, pièce d’Alessandro Baricco, partez pour un voyage, à la fois concret et poétique. L’aventure se déroule à bord du Virginian, paquebot transatlantique fictif des années 1930, où s’entremêlent sentiments profonds, humanité, interrogations, humour et jazz. Un savant mélange embarquant le spectateur dans son propre imaginaire.
Par Dominique Delavigne, comédien et metteur en scène, mise en scène Éric Lafosse

THERESE

Chanson
Décapant et poétique
. Après 8 ans d’absence, Thérèse revient avec un spectacle intitulé à juste titre : « Même pas mal ». Sensible, drôle et rentre dedans, elle est la « TNT » de la poésie chantée. D’une plume aiguisée, seule avec sa guitare, elle a l’art de créer une proximité avec le public.
 Thérèse interprète, avec une authenticité rare, un vécu ahurissant que l’on connait à travers son livre : « Poisson lune ». Ne vous y trompez pas, nous sommes très loin des clichés de la chanson française ! Thérèse, inimitable, bouscule les règles du verbe et se moque des conventions.
C’est avec un humour implacable et une pertinente provocation que cette chanteuse-comédienne s’engage dans un one-woman-show avec un esprit décidément punk-rock.

SYLVAIN GIRO & LE CHANT DE LA GRIFFE

Polyphonies francophones

Sylvain GirO s’entoure d’un chœur pour une nouvelle création vocale et polyphonique. Ses membres ont fait leurs armes au sein de Lo Còr de la Plana, Barba Loutig ou encore Les Sœurs Tartellini. Ce « chant de la griffe » va puiser ses influences du côté des musiques populaires européennes et du monde. Porté par une poésie incandescente, Sylvain GirO y déploie un répertoire inédit et quelques compositions antérieures réarrangées. François Robin met ses talents de multi-instrumentiste au service de l’ensemble, venant colorer un concert au langage musical expressif et touchant.

Distribution
Sylvain GirO : chant / Héléna Bourdaud : chant / Elsa Corre : chant / Youenn Lange : chant / Sébastien Spessa : chant / François Robin : dispositif électro-acoustique, veuze, duduk, violon, chant / Olivier Renet : son


Samedi 29 Janvier 2022
Heure : 20h30
Titre : SAN SALVADOR
Durée : 1H20
Genre : Concert

San Salvador n’est pas un concert de musique d’îles lointaines…
Entre traditions revisitées et folklores réinventés, c’est un moment unique de transe avec cette formation corrézienne qui a fortement marqué les Trans Musicales en 2019. Se décrivant comme un « chœur populaire du Massif central » San Salvador réunit trois femmes et trois hommes pour un chant polyphonique en langue occitane. Avec poésie et énergie, la performance vocale et les percussions tribales évoquant les pow-wows nord-amérindiens transcendent les textes anciens et contribuent à l’élaboration d’un véritable folklore imaginaire. Le concert est l’alchimie subtile d’harmonies vocales douces et hypnotiques sauvagement balayées par une rythmique implacable.
Il en résulte un moment déroutant dans un mix entre tragique et joyeux, d’une rare intensité à la croisée de la transe, d’un choeur punk et de constructions trans-rock ; dansant et chaleureux ; hyper-rythmiques et haletant.

Thibault CHAUMEIL : Chant, Tom Bass Eva DURIF : Chant, mains Gabriel DURIF : Chant, tambourin
Marion LHERBEIL : Chant, Tom Bass Laure NONIQUE-DESVERGNES : Chant, mains Sylvestre NONIQUE-DESVERGNES : Chant, cymbale de défilé miniature, Grosse caisse

« La musique tribale des Corréziens de San Salvador monte en un long crescendo puis explose avec fureur. » Libération
MENTION CHAINON


SAMEDI 5 FEVRIER 2022
Heure : 20h30
Titre : LA CONVIVIALITÉ
Genre : Conférence spectacle
Durée : 1h
A partir de 12 ans

Un spectacle drôle et déculpabilisant. un bon moyen de se réconcilier avec l’accord du participe passé.
« Nous avons été profs de français. Sommés de nous offusquer des fautes d’orthographe, nous avons été pris pour les curés de la langue. Pourtant, nos études de linguistique nous ont appris que la norme orthographique française est très souvent arbitraire et pleine d’absurdités. Nous avons écrit un spectacle, pour dédramatiser, et puis aussi parce qu’on a toujours pensé que l’Académie Française avait un vrai potentiel comique. » Arnaud Hoedt et Jérôme Piron
Avec des mots simples et des exemples puisés dans l’Histoire, les deux comédiens jouent avec les mots ou plutôt l’orthographe pour nous en conter toutes ses subtilités… voir absurdités ! Avec comme simple support la vidéo et les illustrations de Kévin Matagne, les deux anciens profs nous amènent à rire d’un sujet ô combien sérieux, les fautes d’orthographe. Passions pour les uns et un chemin de croix pour les autres, elle a bien une Histoire et des histoires.

« Pas d’apriori, pas de konviksion inébranlable à propos de l’ortografe… c’est ce qu’il faut pour aborder en toute sérénité un spectacle plutôt jouissif ! »
Rue du Théâtre

Crédits
De Arnaud Hoedt et Jérôme Piron
Interprétation Philippe Couture, Arnaud Hoedt, Jérôme Piron et Antoni Severino
Co-mise en scène Arnaud Pirault, Clément Thirion et Dominique Bréda
Création vidéo et régie Kévin Matagne
Régie générale Charlotte Plissart ou Gaspard Samyn
Conseiller technique Nicolas Callandt
Conseiller artistique Antoine Defoort
Assistante à la mise en scène Anaïs Moray
Visuel Kevin Matagne
Photo © Véronique Vercheval

MENTION CHAINON

https://www.laconvivialite.com/


Vendredi 25 février 2022
Heure : 20h30
Titre : LA MAGIE LENTE
Compagnie : L’Idée du Nord
Genre : théâtre
Durée : 1h10
A partir de 16 ans

Monsieur Louvier a été diagnostiqué schizophrène il y a dix ans. À tort.
Guidé par un nouveau psychiatre qui l’aide à faire confiance en ses réminiscences, il va progressivement découvrir qui il est et pouvoir se réconcilier avec lui-même. Au fur et à mesure du récit de la tragédie de son enfance, de sa vie, la libération de Mr Louvier se dessine. C’est tout l’enjeu de la pièce.
Le texte de Denis Lachaud raconte une histoire atroce et pourtant simple. Il en restitue la douleur mais aussi la lumière.
Un être humain, violé dans son enfance, voit sa vie détruite à cause de ce traumatisme. Il va progressivement se reconnecter avec sa propre histoire, à l’opposé de celle qu’il s’était dessinée et qu’on lui avait diagnostiquée.

de Denis Lachaud Texte paru aux Editions Actes Sud-Papiers
Mise en scène Pierre Notte
Interprétation Benoit Giros
Lumières Éric Schoenzetter
Costume Sarah Leterrier

Production : L’Idée du Nord Avec les soutiens de : La Drac Centre-Val de Loire, La Région Centre-Val de Loire, La ville d’Orléans, Mes Scènes Arts. Remerciements : Artéphile, Les deux îles – Montbazon

« Ce récit tendu, sans concessions, cru parfois, est porté par un acteur d’une intensité sidérante. Entre folie, colère et angoisse, Benoit Giros, seul en scène, nous embarque pour ce voyage au bout de la nuit, au terme duquel la vérité sera arrivée à la surface. Bouleversant » Causette

http://benoitgiros.com/la-magie-lente.html

MENTION CHAINON


Vendredi 11 mars 2022
Heure : 20h30
Titre : UN POYO ROJO
Genre : Danse dejantée
Durée : 1h
à partir de 10 ans

Deux êtres se cherchent, se jaugent, se provoquent, s’affrontent, se désirent, se rejettent, s’unissent dans les vestiaires d’une salle de sport.
« Un Poyo Rojo », c’est une expérience sensorielle étonnante : compétition sportive, combat de coqs, danse, théâtre, acrobatie, percussion, clown…? Un peu tout ça à la fois ! A partir du mouvement, de l’action, et sans un mot prononcé, ils proposent, avec humour et une énergie intense, d’expérimenter les différentes façons d’entrer en contact et de créer une relation. Laissant aux spectateurs toute latitude  d’interprétation…
Avec Alfonso Barón et Luciano Rosso Mise en scène : Hermes Gaido
« Une performance qui laisse sans voix. » Télérama TTT
« Un Poyo Rojo est formidable d’invention. » L’Express


Vendredi 25 mars 2022
Heure : 20h30
Titre : JE DEMANDE LA ROUTE / Roukiata Ouedraogo
Genre : Humour
Durée : 1h
à partir de 10 ans

Roukiata met en scène avec dérision et auto-dérision son parcours, riche en péripéties, qui la mène de son école primaire en Afrique aux scènes de théâtre parisiennes. Chacune de ses aventures est l’occasion d’une réflexion drôle et délicate sur les décalages culturels entre la France et l’Afrique. Elles sont aussi l’occasion d’aborder sans tabou des sujets graves et profonds tels que l’excision, l’éducation et la santé en Afrique ou encore de l’immigration. Au terme de ce parcours initiatique c’est une Roukiata devenue une femme accomplie et sûre de ses choix qui reviendra au pays, retrouver les siens.

Presse :« Jamais dans le pathos ou la moquerie, toujours délicate et attachante, elle s’emploie à porter un regard indulgent sur les peines et les joies qui ont ponctué son parcours. (…) un spectacle très abouti et enchanteur grâce à l’humanité qui en émane. Sa joie de vivre est communicative, son expressivité souvent irrésistible. » Sandrine Blanchard, Le Monde, 15 février 2019


Vendredi 1 avril 2022
Heure : 20h30
Titre : MORE AURA / Association des Clous
Genre : Clown
Durée : 1h
à partir de 10 ans

Christine est une boxeuse, elle nous offre ses combats. C’est un personnage assez masculin en mini short. C’est une nana avec des jambes de 2 mètres de long. Elle ressemble à Julia Roberts mais elle a un nez de clown et des dents pourries.
More Aura est un spectacle sur la résilience, le combat pour la vie, la douce folie qui nous permet parfois de rester debout.
Comme sur un ring, Christine est dans la réalité de l’instant présent « quand tu boxes, tu dois d’abord donner des coups de regards, et si tu frappes précisément, toujours au même endroit, calmement sur la cuisse de ton adversaire, au bout d’un moment, il ne peut plus marcher et il ne sait pas pourquoi ». Mais Christine prend soin des autres. Pleine de sincérité, elle veut être positive et festive.
Christine a des rituels qui lui portent bonheur. Elle parle à un frigo, efface si c’est nul, parle à son fils même s’il n’est pas là… Elle trouve que le rouge à lèvres rend belle. Elle est à l’aise en talon, comme en baskets. Elle est sincère, sans concession, elle aime les gens et les gens l’aiment.
De et avec : Véronique Tuaillon
Regard extérieur : Rémi Luchez
Production  : Association Des Clous
Spectacle créé avec le soutien de Daki Ling, le Jardin des Muses – Marseille / CIRCa, Pôle National des arts du Cirque – Auch / Furies – Châlons-en-Champagne / Le Prato, Pôle National des arts du Cirque – Lille / Le Grand Figeac / Regards et Mouvements – Hostellerie de Pontempeyrat


Vendredi 29 avril 2022
Heure : 20h30
Titre : ROUQUINE
Genre : Concert
Durée : 1h

Ces deux bruns, dont l’un tire sur le gris, chantent le spleen avec une ironie mordante, dans une langue explicite et poétique.
Les mélodies sont obsédantes et la tête bouge sur une électro-pop élégante et racée.
Les mots sont comme des percussions qui frappent au ventre. Ça remue et ça fait marrer.
L’amour, les mômes, la mort, le sexe…
Rouquine aime bien James Blake et Boris Vian, Alt-J et Orelsan.
En live, les arpèges d’une guitare électrique planent et s’ajoutent aux claviers, les deux voix se mêlent dans des harmonies baroques et atmosphériques. Rouquine se barre, pays lointain et grands espaces, mais les rythmiques se musclent et on garde toujours le corps en mouvement, pieds au sol.
Jouant avec les codes urbains sur des thèmes actuels, Rouquine dépoussière la chanson et prend son public à contre-pied.
Nino Vella, chant et machines & Sébastien Rousselet, Chant


Samedi 21 mai 2022
Heure : 20h30
Titre : COURIR
Cie : Salut la Compagnie
Genre : Récit historique haletant et musique
Durée : 1h15
A partir de 12 ans

D’après le roman de Jean Echenoz, raconte l’aventure palpitante du coureur de fond tchèque Emil Zatopek
Comment raconter sur scène en un récit très rythmé un marathon avec un trio électro-jazz et nous faire sentir les explosions de l’applaudimètre, tel est le challenge que se donnent ici Thierry Romanens et Format A’3 sous le regard de Robert Sandoz. Il s’agit de faire entendre l’aventure d’Émile Zatopek (1922-2000) qui fut un athlète incomparable et qui pourtant connut la torture des mines d’uranium et devint éboueur, ayant eu le courage de ne pas soutenir Dubcek lors du Printemps de Prague, en 1968… Son histoire, adaptée ici sur scène en un conte musical moderne, est celle d’un autodidacte qui devint l’homme qui courait le plus vite sur terre pendant une dizaine d’années, inégalé et inégalable, remportant trois médailles d’or en 1952 à Helsinki pour les Jeux olympiques. Un spectacle qui nous fait traverser une histoire édifiante

Mise en scène : Thierry Romanens et Robert Sandoz
Interprétation : Thierry Romanens, Alexis Gfeller, Fabien Sevilla, Patrick Dufresne
Lumière : Éric Lombral
Son : José Gaudin Son en tournée : William Fournier
Musique : Format A’3
Costumes : Tania D'Ambrogio
Administration : Marianne Caplan
Dramaturgie : Thierry Romanens, Robert Sandoz
Chorégraphie : Florence Faure

MENTION CHAINON