Programme Beaucouzé

Kimberose

Vendredi 22 mars 2019
Heure : 20h30
Genre : Concert
Durée : 1h10

Kimberly Kitson Mills est une chanteuse sidérante, une tornade de feeling, revisitant cette musique désormais ancienne qu’est la soul pour lui redonner vigueur et nerf. Il faut dire que la voix de la bande a tout de la nouvelle diva de la musique soul. En dépit de son jeune âge, la jeune femme a déjà tout des plus grandes, avec son timbre si particulier, comme brisé par la vie. Un talent inné, puisqu’elle n’a jamais pris de cours de chant ou de solfège. Elle convoque instantanément la mémoire des divas douloureuses du jazz et de la soul, de Billie Holiday à Amy Winehouse en passant par Nina Simone. Solaire et fragile à la fois, Kim, est prête et armée pour partager cette évidence : la musique de l’âme a encore tant à dire…
« Kimberose, nouvelle étoile de la soul » L’HUMANITE
« Kimberose est assurément l’artiste à suivre. » Ouest France

Ce qui m'est dû

Dimanche 26 mai 2019
Heure : 17h

Compagnie La Débordante
Genre : Théâtre et danse
Durée : 1h
Tout public à partir de 8 ans
MENTION CHAINON

A travers le mouvement et les mots, deux danseurs s’interrogent sur les crises écologique, économique et sociale qui frappent notre époque. D’où viennent toutes ces choses consommées quotidiennement ? Quel est l’état réel du monde ? Que fait la politique et pour qui ? Une expérience captivante qui invite à questionner ses repères et peut-être à en adopter d’autres. Un spectacle touchant et profondément humaniste qui fait se rencontrer l’intimité d’humaine et le Monde.

« Dans leur superbe spectacle, Héloïse Desfarges et Antoine Raimondi racontent par la danse et le jeu l’histoire de leur prise de conscience écologiste. Une façon non culpabilisante, poétique et intelligente de « prendre part à la lutte » » Reporterre

Songs Fabric

Vendredi 26 avril 2019
Heure : 20h30
Compagnie
Genre : théâtre
Durée : 1h10
A partir de 8 ans

La Songs Fabric, entreprise familiale, fleuron de la technologie à la française, fabrique depuis des décennies et en toute discrétion les plus grands tubes de la musique mondiale pour le compte de l’industrie musicale. Le tube que vous fredonniez sous votre douche ce matin est sans doute né dans leur atelier. Olga et Octavo deux cadres de la SONGS Fabric viennent dévoiler au public les secrets de fabrication des tubes… rythme, hook, pont, refrain n’auront plus de secret pour lui. Jusqu’à composer ensemble le tube de la soirée !
Une fable poétique et burlesque sur la fabrication des chansons

Evènements passés

Vendredi 25 janvier 2019
Heure : 20h30
Titre : 1336 Fralib’
Une aventure sociale racontée par Philippe Durand
Durée : 1h45
A partir de 15 ans

Derrière « 1336 » se cache un décompte des jours de lutte, ceux passés de la fermeture de l’usine Fralib jusqu’à la fin du conflit entre Unilever et les ouvriers du groupe fabriquant les thés Lipton et Éléphant. 1336 est aujourd’hui la nouvelle marque des thés produits par la SCOP qu’ils ont créée en 2015. 1336 (parole de Fralibs) raconte ce combat de David et Goliath modernes. Après Paroles de Stéphanois, Philippe Durand prête sa voix à ces hommes et femmes qui, attachés à leur travail et refusant la fatalité, ont fait plier le géant économique. Le comédien donne corps aux rencontres qu’il a faites, aux interviews qu’il a menées auprès des Fralibs dans leur usine, à Gémenos près de Marseille, en gardant leurs paroles intactes. Cette épopée sociale, humaine, retrace les grands faits de cette aventure collective et rend un vibrant hommage au courage et à la pugnacité de ces ouvriers sauvant leur emploi et un savoir-faire artisanal.

 » Un récit captivant. Bien au-delà du simple univers des tisanes.  » L’HUMANITÉ
 » C’est devenu rare mais c’est toujours plaisant les pièces politiques. Philippe Durand, c’est son nom, est l’âme de ce spectacle.  » LE FIGARO

Coproduction Théâtre de Belleville et La Comédie de Saint-Étienne – Centre dramatique national (création en juin 2015 dans le cadre de La Fête de La Comédie)

En moins de 10 ans, Cabadzi aura su imposer son nom dans le cœur des amoureux d’une chanson française différente (des fans de Dionysos à ceux de Fauve, en passant par Camille ou Odezenne) en y incorporant au moins autant d’électronique que de hip hop. Il faudra désormais ajouter le cinéma à la liste des influences des Vendéens. Leur nouvel album est en effet né d’une rencontre avec l’immense réalisateur Bertrand Blier. S’en est alors suivie l’idée de composer un disque entier en utilisant les dialogues de “Buffet froid“, “Tenue de soirée“, “Les Valseuses“ et bien d’autres comme matière première complètement repensée dans de nouveaux textes. Le résultat est bluffant d’authenticité. Sur scène, Cabadzi évoluera également au milieu d’extraits de films de Blier détournés pour leur donner une 2e vie. “On n’est pas bien, là ?“

« A la croisée des mondes, deux d’entre-eux ont fini par se rencontrer. Cabadzi, fidèle à son registre, n’a pas hésité à se dépasser pour sublimer encore plus celui de Bertrand Blier. Le rendu est solide, entraînant, teinté de rouge et de noir. Même les non-initiés y trouveront leur compte… Un pari largement gagné par les nantais. » lemusicodrome.com

Vendredi 25 janvier 2019
Heure : 20h30
Titre : 1336 Fralib’
Une aventure sociale racontée par Philippe Durand
Durée : 1h45
A partir de 15 ans

Derrière « 1336 » se cache un décompte des jours de lutte, ceux passés de la fermeture de l’usine Fralib jusqu’à la fin du conflit entre Unilever et les ouvriers du groupe fabriquant les thés Lipton et Éléphant. 1336 est aujourd’hui la nouvelle marque des thés produits par la SCOP qu’ils ont créée en 2015. 1336 (parole de Fralibs) raconte ce combat de David et Goliath modernes. Après Paroles de Stéphanois, Philippe Durand prête sa voix à ces hommes et femmes qui, attachés à leur travail et refusant la fatalité, ont fait plier le géant économique. Le comédien donne corps aux rencontres qu’il a faites, aux interviews qu’il a menées auprès des Fralibs dans leur usine, à Gémenos près de Marseille, en gardant leurs paroles intactes. Cette épopée sociale, humaine, retrace les grands faits de cette aventure collective et rend un vibrant hommage au courage et à la pugnacité de ces ouvriers sauvant leur emploi et un savoir-faire artisanal.

 » Un récit captivant. Bien au-delà du simple univers des tisanes.  » L’HUMANITÉ
 » C’est devenu rare mais c’est toujours plaisant les pièces politiques. Philippe Durand, c’est son nom, est l’âme de ce spectacle.  » LE FIGARO

Coproduction Théâtre de Belleville et La Comédie de Saint-Étienne – Centre dramatique national (création en juin 2015 dans le cadre de La Fête de La Comédie)

En moins de 10 ans, Cabadzi aura su imposer son nom dans le cœur des amoureux d’une chanson française différente (des fans de Dionysos à ceux de Fauve, en passant par Camille ou Odezenne) en y incorporant au moins autant d’électronique que de hip hop. Il faudra désormais ajouter le cinéma à la liste des influences des Vendéens. Leur nouvel album est en effet né d’une rencontre avec l’immense réalisateur Bertrand Blier. S’en est alors suivie l’idée de composer un disque entier en utilisant les dialogues de “Buffet froid“, “Tenue de soirée“, “Les Valseuses“ et bien d’autres comme matière première complètement repensée dans de nouveaux textes. Le résultat est bluffant d’authenticité. Sur scène, Cabadzi évoluera également au milieu d’extraits de films de Blier détournés pour leur donner une 2e vie. “On n’est pas bien, là ?“

« A la croisée des mondes, deux d’entre-eux ont fini par se rencontrer. Cabadzi, fidèle à son registre, n’a pas hésité à se dépasser pour sublimer encore plus celui de Bertrand Blier. Le rendu est solide, entraînant, teinté de rouge et de noir. Même les non-initiés y trouveront leur compte… Un pari largement gagné par les nantais. » lemusicodrome.com

Vendredi 7 décembre 2018
Titre : Cabadzi X Blier

En moins de 10 ans, Cabadzi aura su imposer son nom dans le cœur des amoureux d’une chanson française différente (des fans de Dionysos à ceux de Fauve, en passant par Camille ou Odezenne) en y incorporant au moins autant d’électronique que de hip hop. Il faudra désormais ajouter le cinéma à la liste des influences des Vendéens. Leur nouvel album est en effet né d’une rencontre avec l’immense réalisateur Bertrand Blier. S’en est alors suivie l’idée de composer un disque entier en utilisant les dialogues de “Buffet froid“, “Tenue de soirée“, “Les Valseuses“ et bien d’autres comme matière première complètement repensée dans de nouveaux textes. Le résultat est bluffant d’authenticité. Sur scène, Cabadzi évoluera également au milieu d’extraits de films de Blier détournés pour leur donner une 2e vie. “On n’est pas bien, là ?“

« A la croisée des mondes, deux d’entre-eux ont fini par se rencontrer. Cabadzi, fidèle à son registre, n’a pas hésité à se dépasser pour sublimer encore plus celui de Bertrand Blier. Le rendu est solide, entraînant, teinté de rouge et de noir. Même les non-initiés y trouveront leur compte… Un pari largement gagné par les nantais. » lemusicodrome.com

Mercredi 24 octobre 2018

Festival Plein les billes – Cinquième édition

Titre : L’après-midi du Foehn
3 séances : 11h30 – 14h – 16h30
Compagnie : Non Nova
Genre : Théâtre d’objet
A partir de 5 ans
Durée : 25 mn
MENTION CHAINON

Tout commence sur une piste de cirque. Un personnage mystérieux enveloppé dans une grande cape noire fabrique avec ses ciseaux, un rouleau adhésif et un sac plastique rose, une forme humaine qu’il pose au centre de la piste avant de disparaître. Et là, au son de l’après-midi d’un faune de Debussy, la magie opère. Propulsé par le souffle silencieux de seize ventilateurs, le sac se lève, se gonfle et devient un danseur étoile, véritable personnage dont les mouvements pourraient faire pâlir d’envie n’importe quel vrai danseur professionnel. Il s’allonge au sol, tournoie sur lui-même, s’élève avec une grâce et une fluidité incomparable. Puis le créateur de ce nouveau monde revient et sort de sa poche avec une infinie douceur d’autres sacs, vert, bleu, jaune, rayé, pour qu’eux aussi prennent vie et composent librement un grand corps de ballet, comme nous n’en avons jamais vu.

Titre : Eurêka
10h
Compagnie : Mr Barnabé
Genre : Spectacle lumineux
Durée : 30 mn
Très jeune public, à partir de 0 ans

Une expérience sensorielle riche et singulière pour les tout-petits avec lumières artificielles et sons de synthèse !
Des dizaines de sources lumineuses prennent vie au son de la musique électronique. Des objets de toutes les formes : grands, petits, longs, plats, gros… Des lumières de toutes les couleurs : jaunes, bleues, rouges, vertes, multicolores ! La lumière dans tous ses états : clignotante, rebondissante, tournante, volante ! C’est une composition à la fois sonore et visuelle, dirigée par un maitre d’orchestre qui utilise un langage gestuel atypique pour faire naître l’harmonie !
Un même objet (en l’occurrence l’ampoule), peut exister aux yeux et aux oreilles des spectateurs de multiples manières. Le choix de la musique électronique s’est imposée : en effet, la lumière d’une ampoule n’est pas une lumière naturelle, c’est une lumière artificielle. De la même manière, la musique électronique n’existe pas à l’état naturelle, c’est aussi une fabrication. L’ampoule et la musique électronique ont également un point commun évident : l’électricité !

Titre : Piletta Remix
15h30
Par le Collectif Wow
Genre : Conte radiophonique
Durée : 50 mn
En famille à partir de 6 ans
MENTION CHAINON

Piletta est une petite fille de neuf ans et demi qui vit dans une petite maison, au milieu d’une petite pinède, avec avec son père et sa grand-mère, Hannah. Un soir, celle-ci tombe malade. Piletta, cachée derrière la porte de la cuisine, surprend une conversation qu’elle n’aurait jamais dû entendre, entre son père et le médecin du village. Elle ne saisit pas tout, mais assez pour comprendre que la situation est grave. Le médecin n’est pas très optimiste, et ne voit qu’un remède pour sauver la grand-mère : une fleur rare et éphémère. La fleur de Bibiscus. Cette fleur, comprend Piletta, on ne la trouve que sur les flancs d’une colline éloignée dont elle n’a jamais entendu parlé : la colline de Bilipolis. Et cette fleur, dira le docteur, il faut la ramener avant la prochaine pleine lune : dans trois jours.Piletta s’étonne alors que, devant l’urgence de la situation, son père reporte son départ au lendemain. La petite fille, folle d’inquiétude et, surtout, de colère, décide de partir elle-même à la recherche de la fleur antidote.
« Piletta ReMix » c’est à la fois un « spectacle » et une invitation à venir découvrir la fabrication d’une fiction radiophonique en direct. Tout y est fait pour et par le son : les comédiens portent des casques, jouent pour et avec les micros. C’est une fiction à écouter/voir, pour découvrir l’envers du décor


Derrière « 1336 » se cache un décompte des jours de lutte, ceux passés de la fermeture de l’usine Fralib jusqu’à la fin du conflit entre Unilever et les ouvriers du groupe fabriquant les thés Lipton et Éléphant. 1336 est aujourd’hui la nouvelle marque des thés produits par la SCOP qu’ils ont créée en 2015. 1336 (parole de Fralibs) raconte ce combat de David et Goliath modernes. Après Paroles de Stéphanois, Philippe Durand prête sa voix à ces hommes et femmes qui, attachés à leur travail et refusant la fatalité, ont fait plier le géant économique. Le comédien donne corps aux rencontres qu’il a faites, aux interviews qu’il a menées auprès des Fralibs dans leur usine, à Gémenos près de Marseille, en gardant leurs paroles intactes. Cette épopée sociale, humaine, retrace les grands faits de cette aventure collective et rend un vibrant hommage au courage et à la pugnacité de ces ouvriers sauvant leur emploi et un savoir-faire artisanal.

 » Un récit captivant. Bien au-delà du simple univers des tisanes.  » L’HUMANITÉ
 » C’est devenu rare mais c’est toujours plaisant les pièces politiques. Philippe Durand, c’est son nom, est l’âme de ce spectacle.  » LE FIGARO

Coproduction Théâtre de Belleville et La Comédie de Saint-Étienne – Centre dramatique national (création en juin 2015 dans le cadre de La Fête de La Comédie)

En moins de 10 ans, Cabadzi aura su imposer son nom dans le cœur des amoureux d’une chanson française différente (des fans de Dionysos à ceux de Fauve, en passant par Camille ou Odezenne) en y incorporant au moins autant d’électronique que de hip hop. Il faudra désormais ajouter le cinéma à la liste des influences des Vendéens. Leur nouvel album est en effet né d’une rencontre avec l’immense réalisateur Bertrand Blier. S’en est alors suivie l’idée de composer un disque entier en utilisant les dialogues de “Buffet froid“, “Tenue de soirée“, “Les Valseuses“ et bien d’autres comme matière première complètement repensée dans de nouveaux textes. Le résultat est bluffant d’authenticité. Sur scène, Cabadzi évoluera également au milieu d’extraits de films de Blier détournés pour leur donner une 2e vie. “On n’est pas bien, là ?“

« A la croisée des mondes, deux d’entre-eux ont fini par se rencontrer. Cabadzi, fidèle à son registre, n’a pas hésité à se dépasser pour sublimer encore plus celui de Bertrand Blier. Le rendu est solide, entraînant, teinté de rouge et de noir. Même les non-initiés y trouveront leur compte… Un pari largement gagné par les nantais. » lemusicodrome.com