BLICK BASSY

SAMEDI 26 SEPTEMBRE 2020
Concert // 1h15
Grand Prix Sacem Musiques du Monde 2019

L’artiste reprend sa quête intime avec de toutes nouvelles mélodies au charme instantané, sublimées par sa voix plus émouvante que jamais. Il continue de se jouer allègrement des catégories habituelles, faisant cohabiter cordes, cuivres et synthés dans un nectar inédit de son cru, à la fois minimal et organique, d’une rare modernité.
Enregistré au Studio Ferber à Paris, accompagné par le violoncelliste Clément Petit, le tromboniste Johan Blanc, le trompettiste et claviériste Alexis Anerilles, avec la contribution du producteur Renaud Letang (Philippe Katherine, Chilly Gonzales, Feist etc…), « 1958 » est un retour en arrière qui a le don d’illuminer le futur. C’est aussi le plus abouti et le plus personnel des albums de Blick Bassy, artiste à démarche et au parcours singuliers.
Le musicien raconte la mémoire et l’histoire de Ruben Um Nyobé, leader
indépendantiste camerounais à la tête de l’UPC (Union des Populations du Cameroun), considéré dans son pays comme un héros mais qui fut abattu par l’armée française le 13 septembre 1958 dans la forêt où il se cachait…

Blick BASSY : Chant + Guitare
Clément PETIT : Violoncelle + Choeur
Johan BLANC : Trombone + Claviers + Choeur
Arnaud Casenave : Claviers + Trompette + Choeur

«un album subtil et fort, de dentelle et de révolte » – Les Inrocks
« C’est avec l’album Akô (2015), bijou de grâce, que le songwriter camerounais Blick Bassy a trouvé la formule miracle de son folk bassa : des mélodies somp¬ tueuses pour porter son falsetto éthéré, le halo discret de sonorités plus clas¬ siques et quelques fantômes judicieu¬ sement convoqués. Annoncé par un clip (Ngwa) aux images grandioses, 1958 en prolonge le trait dans une tonalité plus épique » TTTT– Télérama

 

Je demande la route / Roukiata Ouedraogo

Vendredi 13 Décembre 2019
Heure : 20h30
Genre : Humour
Durée : 1h
Tout public

Roukiata met en scène avec dérision et auto-dérision son parcours, riche en péripéties, qui la mène de son école primaire en Afrique aux scènes de théâtre parisiennes. Chacune de ses aventures est l’occasion d’une réflexion drôle et délicate sur les décalages culturels entre la France et l’Afrique. Elles sont aussi l’occasion d’aborder sans tabou des sujets graves et profonds tels que l’excision, l’éducation et la santé en Afrique ou encore de l’immigration. Au terme de ce parcours initiatique c’est une Roukiata devenue une femme accomplie et sûre de ses choix qui reviendra au pays, retrouver les siens.

Presse :« Jamais dans le pathos ou la moquerie, toujours délicate et attachante, elle s’emploie à porter un regard indulgent sur les peines et les joies qui ont ponctué son parcours. (…) un spectacle très abouti et enchanteur grâce à l’humanité qui en émane. Sa joie de vivre est communicative, son expressivité souvent irrésistible. » Sandrine Blanchard, Le Monde, 15 février 2019

JE DEMANDE LA ROUTE / Roukiata Ouedraogo

JEUDI 12 NOVEMBRE 2020
 

Humour // 1h

Roukiata met en scène avec dérision et auto-dérision son parcours, riche en péripéties, qui la mène de son école primaire en Afrique aux scènes de théâtre parisiennes. Chacune de ses aventures est l’occasion d’une réflexion drôle et délicate sur les décalages culturels entre la France et l’Afrique. Elles sont aussi l’occasion d’aborder sans tabou des sujets graves et profonds tels que l’excision, l’éducation et la santé en Afrique ou encore de l’immigration. Au terme de ce parcours initiatique c’est une Roukiata devenue une femme accomplie et sûre de ses choix qui reviendra au pays, retrouver les siens.
 
Presse :« Jamais dans le pathos ou la moquerie, toujours délicate et attachante, elle s’emploie à porter un regard indulgent sur les peines et les joies qui ont ponctué son parcours. (…) un spectacle très abouti et enchanteur grâce à l’humanité qui en émane. Sa joie de vivre est communicative, son expressivité souvent irrésistible. »
Sandrine Blanchard, Le Monde, 15 février 2019

Sherlock / Cie des Ô

Vendredi 27 NOVEMBRE 2020
Heure : 20h30
Genre : Boniment forain et musical d’aventure
Durée : 1h10
A partir de 8 ans

« Il y a longtemps que la mort me frôle, Watson, j’ai hâte d’entendre ce qu’elle a à me dire.
– Vous êtes complètement fou, Sherlock.
– Non, Wastson. Je suis déjà mort ».
Sherlock Holmes n’est plus détective. Il est bonimenteur et vous invite sur un coin de tapis avec Trévor, son fidèle musicien, à participer à sa dernière aventure.
Car pour raconter son ultime exploit, celui qui l’a conduit à un duel à mort contre Moriarty, son ennemi juré, SH fait confiance à l’intelligence et à l’énergie commune.
[SH] Sherlock Holmes, son dernier coup d’archet, est un récit forain musical, noir, vif, intense, drôle et improvisé par Nicolas TURON, Fabrice BEZ, quelques costumes et… Vous.

Créé au Môm Théâtre de Rombas (57), au Théâtre Jacques Brel de Talange (57) et au Musée Théâtre Guignol de Brindas (69). Avec le soutien financier de la Région Grand Est.
Idée originale et interprétation – Fabrice BEZ et Nicolas TURON
Texte – Nicolas TURON
Composition musicale – Fabrice BEZ
Création lumières et Régie – Emmanuel HUMEAU
Regards extérieurs – Greg TRUCHET, Simon BONNE
Costumes – Lesli BAECHEL
Réalisation Marionnette – Cécile CHEVALIER
Coachs Martionnette – Louis-Do BAZIN et Delphine BARDOT

WANTED / Bruital Compagnie

VENDREDI 11 DECEMBRE 2020

Théâtre à partir de 8 ans // 1h
 
WANTED est un western moderne entièrement mimé et bruité par deux interprètes. Il est la voix, elle est le corps… À eux deux ils jouent tous les personnages du Far West : du shérif orgueilleux au bandit sanguinaire en passant par le banquier, le prisonnier et la femme fatale. Avec une synchronisation rigoureuse, ils s’amusent des clichés à la façon du cartoon et racontent entre les lignes du western une autre histoire, la leur, un peu absurde et un brin tragique.
 

Comédienne : Lorraine Brochet – Bruiteur : Barnabé Gautier – Collaboration à la mise en
scène : Stéphane Filloque (Carnage Productions), Martin Votano, Anne
Bouchard

LES SECRETS D'UN GAINAGE EFFICACE // Les filles de Simone

SAMEDI 18 JANVIER 2021
Théâtre à partir de 15 ans // 1h10

Et là je me suis dit : ceci n’est pas mon corps.
Cinq femmes parlent du corps des femmes : malaises, culpabilités, préjugés. Les Filles de Simone saisissent l’anatomie féminine, objet des canons de beauté, des hontes : corps malmené par lui-même et par le corps social, médiatique ou politique. Ça bouillonne : cinq femmes créent un fanzine. Elles prennent le pouvoir et la parole. Elles aimeraient que les choses changent. Elles parlent des femmes, de leur corps, des injonctions. Malaises, culpabilités, préjugés. Elles convoquent leurs histoires, leurs intimités, avec documents, enquêtes menées et figures de penseuses. Elles convient l’essayiste Mona Chollet. Elles imaginent la visite guidée d’un appareil génital. Elles jouent à prendre la place des hommes lors d’un conclave phallocrate. Apparaissent
quelques spectres de la haute autorité du machisme assassin, saint Augustin, Freud, Karl Lagerfeld. Ce sont les conditionnements et tout un système culturel qu’elles bousculent avec un humour vinaigré.

Distribution
Création collective : Les Filles de Simone avec :
Tiphaine Gentilleau, Cécile Guérin, Claire Méchin, Chloé Olivères, Géraldine Roguez
Texte : Tiphaine Gentilleau, Les Filles de Simone
Direction d’actrices : Claire Fretel
Lumières : Mathieu Courtaillier
Scénographie et costumes : Sarah Dupont
Musique : Étienne Széchényi
Production et diffusion : Histoire de…— Alice Pourcher, Clémence Martens
Administration : Audrey Taccori
« Des premières règles aux relations sexuelles, des rides aux rapports fille mère, elles pulvérisent chacun des clichés qui collent au corps du féminin. Mènent la bataille avec un humour contagieux et une constante justesse de ton. » Joëlle Gayot – TELERAMA TT

L'HISTOIRE DE CLARA / Cie (Mic)zzaj et BimBom Théâtre

JEUDI 11 FEVRIER 2021
Théâtre // A partir de 9 ans // 1h

Un spectacle pour ceux qui gardent le goût de la jeunesse et de la révolte. Un conte sensible qui fait triompher l’humanité et qui nous submerge d’espoir.
L’histoire exceptionnelle de Clara, bébé juif né pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle échappe de peu à la déportation de sa famille. S’en suit une odyssée fantastique, où la petite fille passe de bras en bras, à la rencontre de 10 personnages qui sont autant de voix qui relatent son enfance.
Isolé par un casque et bercé par différentes ambiances musicales, le spectateur se prend d’affection pour ce bébé inoffensif, propulsé malgré lui dans la terrible réalité. Un conte sur la Shoah, un road-movie qui met en lumière l’héroïsme commun de 10 personnalités hautes en couleur.

Texte de Vincent Cuvellier – Gallimard Jeunesse Giboulées
Musiques et sons de Pierre Badaroux et Laurent Sellier
avec Olivia Kryger, voix parlée Pierre Badaroux, contrebasse, basse électrique, harmonium, ordinateur Nicolas Larmignat, ordinateur, voix, guitare préparée, objets sonore

« Sont-ce le dispositif particulier, le puissant et singulier récit écrit par Vincent Cuvellier, la finesse de l’interprétation ou la rencontre de tous ces éléments qui touchent si profondément ? Chacun ressent la force de l’émotion, seul et à la fois ensemble. Un spectacle original et beau. »TTT Telerama

 
 

LES DECLINAISONS DE LA NAVARRE / Cie PJPP

VENDREDI 13 MARS 20H30
Danse Burlesque // à partir de 8 ans // 1h

 
Quand Henry de Navarre rencontre Marguerite de Valois… Plusieurs fois.

Entre danse et théâtre, Les déclinaisons de la Navarre livrent une pièce aussi joyeuse que jubilatoire. Rejouant une scène de téléfilm un peu désuète, Claire Laureau et Nicolas Chaigneau déploient un spectacle en forme de variations. Pour une chorégraphie critique et comique.
Claire Laureau et Nicolas Chaigneau s’emparent d’une séquence extraite d’un téléfilm oublié sur la vie de Henry IV. Le passage évoque la rencontre entre le roi et sa future reine Margot. Avec rigueur, pjpp invente une série de variations autour de la scène. Détournements, caricatures, contraintes physiques décalées, réécriture des dialogues, multiplication des points de vue sont autant d’outils pour rejouer la séquence, et donner à chaque déclinaison un ton, une fantaisie particulière.

Distribution
Conception et interprétation : Claire Laureau, Nicolas Chaigneau
Lumière et son : Benjamin Lebrun, en collaboration avec Valérie Sigward
Collaboration costumes : Christine Picot
Regard extérieur : Laëtitia Passard
Graphiste : Julien Athonady
Administration et diffusion : Justine Duchemin

« Les déclinaisons de la Navarre est un spectacle à l’humour très fin, ou la drôlerie vous saisie encore plus en sortant que dans la salle tant cette scène galante vous obsède… »
Le Bruit du OFF

 
 

LA CHICA // PIANO SOLO

VENDREDI 2 AVRIL 2021
CONCERT PIANO SOLO //1H15
 

D’un côté de l’océan, il y a l’Amérique Latine. Terre intense et pleine de magie. De l’autre côté, il y a Paris, Belleville. Terre pluriculturelle, urbaine et moderne.
À travers sa musique, La Chica réunit ces deux mondes en proposant un collage de textures sonores, empruntées à son héritage traditionnel et diverses influences modernes, en cassant les codes établis.
C’est autour du piano et des claviers que s’est créé son univers, mélangeant habilement ses inspirations classiques, son amour pour Debussy avec la profondeur des nappes des synthés analogiques . Sans masque, la franco-vénézuélienne transmet une émotion à l’état brut, entre pensées
abstraites et introspection poétique.

 
 

ZAÏ ZAÏ ZAÏ ZAÏ // COLLECTIF JAMAIS TROP D'ART !

VENDREDI 21 MAI 2021

Bd vivante //50min/ à partir de 8 ans
 
Adaptation de la bande dessinée éponyme et à succès de Fabcaro, Zaï zaï zaï zaï retrace la folle histoire d’un homme réalisant à la caisse du supermarché qu’il n’a pas sa carte du magasin.
La caissière appelle le vigile.

L’homme s’enfuit.
La police le traque. Les politiques, les journaux, les piliers de bar s’emparent de l’affaire : et si cet homme, qui se balade sans sa carte du magasin, était une menace pour la société ?

Entre road-movie et fait divers, c’est une course poursuite vers l’absurde qui s’engage, dans un crescendo qui ne semble pas pouvoir connaître de fin.
 

Distribution

Interprètes : Emilie BEDIN, Sophie PÉAULT, Karl BRÉHÉRET, Phil DEVAUD, Sébastien DÉGOULET. Mise en scène : Olivier BLOUIN – Direction d’acteurs : Michaël EGARD
 

« Le spectacle est rythmé. Les scènes s’enchaînent comme on tourne les pages d’un bouquin. Dérision et absurdités sont les maîtres mots de cette adaptation prometteuse. » Ouest France

 
 

Evènements passés